Actualités

Retour à la semaine de 4 jours pour les écoles Fontauris et Espariat

Retour à la semaine de 4 jours pour les écoles Fontauris et Espariat

Expérimentation de l'extinction nocturne de l'éclairage public

 

Stop au gaspillage énergétique lié à l’éclairage public.

Depuis 2011, la commune de Forcalquier programme chaque année le remplacement des luminaires les plus vétustes et énergivores. Elle a également équipé l’ensemble de ses postes d’horloges astronomiques, permettant ainsi de réduire le temps de fonctionnement de l’éclairage.

En 2016, Forcalquier engage un important programme de rénovation de son parc d’éclairage public dans le cadre du programme « territoire à énergie positive pour la croissance verte » (TEPCV) lancé par le ministère de l’écologie et du développement durable.

La commune bénéficie ainsi de financements, sous réserve d’expérimenter une extinction nocturne.

Ainsi, l’extinction nocturne de l’éclairage public est expérimentée sur certains quartiers résidentiels : jardins d’Ingrid, la Louette, bonne fontaine/espace culturel, Coustelines d’août à fin octobre 2017.

Un bilan de cette expérimentation sera alors effectué.

Durant cette période, l’éclairage public sera éteint :

 

En semaine

Le week end (nuit du vendredi et du samedi)

Août

dès 23h30 et sans rallumage

dès 00h30 et sans rallumage

Septembre-Octobre

de 23h30 à 5h30

de 00h30 à 5h30

La limitation de l'éclairage nocturne fait partie de l'engagement de la municipalité à réduire ses consommations mais s'inscrit également dans une démarche écologique et de santé publique. Un éclairage la nuit est un gaspillage d'énergie, pollue inutilement, perturbe la faune nocturne et peut gêner le sommeil des riverains.

N’hésitez pas à transmettre vos avis et réactions en mairie (par mail mairie.forcalquier@ville-forcalquier.fr ou sur le registre de concertation prévu à cet effet).

 

L’éclairage public de Forcalquier en quelques chiffres.

1000 points lumineux qui fonctionnement en moyenne 11h par nuit sur l’année

Consommation 2016: 494 848 kWh

Dépense annuelle 2106 : 65 319 € TTC

Soit une moyenne de  65 € TTC/an/point lumineux

On peut estimer qu’une extinction de 5 h par nuit permettrait d’économiser environ 30 €TTC /an/point lumineux

 

Imaginons une coupure de 5 h par nuit, toute l’année,

sur la moitié des points lumineux de la commune, générant une économie de 15 000 € /an.

 

…de quoi rêver en regardant les étoiles.


Rénovation de l'éclairage public et économie d'énergie

Rénovation de l'éclairage public et économie d'énergie

Depuis 2011, la commune de Forcalquier programme chaque année des travaux pour supprimer les luminaires les plus vétustes et énergivores et réaliser des économies d’énergie.

En 2016, ce sont 101 luminaires qui ont été remplacés sur la commune pour un montant total de 83 810 € TTC (travaux réalisés avenue Jean Giono, quartier Paradis, avenue Eugène Bernard, rue Casimir Caire, quartier la Louette, lot.de la Garde, Empereur et cabanons pointus), et 23 armoires non conformes qui ont été changées, pour un montant total de 26 173 € TTC.

Ces travaux ont été co-financés par l’Etat (TEPCV) pour moitié, le département des Alpes de Haute-Provence à 30 % et en auto-financement pour les 20 % restant.

Ces travaux bénéficient des financements obtenus grâce à la candidature retenue de l’appel à projets « territoire à énergie positive pour la croissance verte » (TEPCV) lancé par le ministère de l’écologie et du développement durable. Cette candidature associait le Parc naturel régional du Luberon et  huit intercommunalités du territoire, dont la communauté de communes Pays de Forcalquier-Montagne de Lure.


Mesure de prévention contre l'influenza aviaire

Mesure de prévention contre l'influenza aviaire

De nouveaux cas d'influenza aviaire hautement pathogène ont été détectés chez les oiseaux sauvages et dans les élevages commerciaux en Hongrie, en Pologne, en Allemagne, en Croatie, au Pays-Bas, au Danemark et également autour du lac de Constance, à la frontière entre la Suisse, l'Allemagne et l'Autriche.

La Suisse a également notifié un cas détecté sur le lac Léman.

L'Agence nationale d'évaluation de la sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail a rendu un avis imposant d'élever le niveau de risque pour le territoire national.

Un arrêté du ministre de l'agriculture, publié le 17 novembre 2016 a ainsi relevé le niveau de risque à « modéré » pour l'ensemble du territoire métropolitain au niveau « élevé » pour certaines zones à risque particulier (zones humides notamment), dont ne fait pas partie la commune de Forcalquier.

Néanmoins, la préfecture demande aux maires du département d'informer les détenteurs d'élevages de volailles non-commerciaux (basses-cours) qu'ils doivent exercer une surveillance quotidienne de leurs animaux.

Vous trouverez sur le dépliant ci-contre le détail des mesures à prendre si vous êtes concernés.

Vous pouvez également obtenir toute information complémentaire à l'adresse internet suivante : http://agriculture.gouv.fr/espace-professionnel-mesures-et-indemnisations

La mise en œuvre de ces mesures est essentielle pour éviter l'installation de ce virus sur notre territoire et protéger contre le risque qu'il représente.


Information sur les intoxications au monoxyde de carbone

Information sur les intoxications au monoxyde de carbone

Vous pouvez télécharger la brochure, ci-dessous, expliquant comment éviter les risques d'intoxication au monoxyde de carbone :


Document PDFconseils_intoxication_co.pdf

Le parti pris architectural se veut très contemporain.

Le projet du nouveau carillon

Il est de coutume de parler du blason sonore de Forcalquier. S'arrêter là serait un peu court. Il est une composante essentielle de toute l'identite de notre commune. Le carillon, par son caractère unique et exceptionnel dans notre Région, est depuis plusieurs années en attente d'un projet de réhabilitation.

En ce mois d’octobre 2016, ce dossier est sur le point de se concrétiser. Le projet architectural moderne prévu ne pourra se réaliser qu’après la démolition de l’édifice actuel. Les travaux annoncés seront d’une ampleur particulière, compte tenu de la localisation de l’ouvrage. Il est essentiel de noter que l’association “Renouveau Campanaire” a été continuellement associée aux différentes étapes du projet, tout comme l’ABF et plusieurs acteurs du patrimoine de Forcalquier l’ont été au sein d’un comité de pilotage.

Historique et particularité
Le premier carillon construit sur la Citadelle de Forcalquier date de 1925. Il a été détruit puis reconstruit dans sa forme actuelle en 1939.
Exclusivement manuel, il est le seul de Provence à être reconnu par la Guilde des Carillonneurs de France. Il permet le jeu traditionnel « à coups de poings », donnant au son des cloches toute leur musicalité.

Le carillon existant
Au début des années 1980, les mécaniques ont bénéficié d’une révision complète. Mais le bâti montre aujourd’hui de nombreux signes de faiblesse. Par ailleurs, avec ses 18 cloches, il n’offre pas une tessiture (étendue de la gamme qui peut être jouée) suffisante pour le jeu des carillonneurs.

C’est pourquoi, la mairie de Forcalquier, en partenariat avec l’association du Renouveau Campanaire, a décidé de le réhabiliter et d’augmenter sa tessiture par l’ajout de 12 cloches (soit 30 cloches au total). Un premier projet global a été étudié en 2014 avec la société Paccard mais celui-ci n’a pu aboutir.

Le projet
En 2016, la mairie de Forcalquier a confié ce projet au cabinet Madeina Architectes (situé à Forcalquier), qui travaille en partenariat avec la société Paccard pour la conception de l’instrument lui-même. Les 18 cloches existantes ayant été fondues, à l’époque, par cette société de renom, la fonte des 12 nouvelles cloches lui sera également confié, dans un souci d’homogénéité du son.

Le parti-pris architectural de l’équipe de maîtrise d’œuvre s’est tourné vers la sobriété et la transparence, afin de mettre en valeur le jeu du carillonneur pour qu’il soit visible des visiteurs, et de rendre la vue à 360° depuis le plateau de la citadelle. 

Pour la partie instrumentale, la mairie déléguera sa maitrise d'ouvrage à l'association “Renouveau campanaire”. Cette dernière mobilisera des fonds pour la reprise de l'instrument et l'ajout de cloches.


Inauguration de la place Pierre Magnan

image

« Quand on habite le plus beau pays du monde, on n’est pas peu fier et l’on s’en tait, de crainte de le désigner à l’attention générale qu’il n’est jamais bon d’éveiller. Forcalquier était le plus beau pays du monde et Dieu merci personne d’autre que nous ne s’en avisait. Nous nous taisions si fort sur notre bonheur d’y vivre que nous en paraissions chagrins. »

 

L'hommage à un personnage désormais historique de Forcalquier

Le nom de Pierre Magnan est indéfectiblement lié à Forcalquier, à travers ses romans, mais également les adaptations qui en ont été faites pour la télévision. Cet écrivain prolixe a su magnifier les paysages du pays de Forcalquier et de la montagne de Lure comme nul autre, à travers les descriptions qu’il en a faites dans la plupart de ses livres.

 

En retour de cette valorisation de la commune, Forcalquier a souhaité rendre hommage à cet homme de lettre et pérenniser son souvenir. Celui-ci a occupé plusieurs années, un appartement sur le boulevard des Martyrs de la Résistance, avant de quitter définitivement la région pour l’Isère.

 

Il a donc été décidé, en conseil municipal, de baptiser au nom de Pierre Magnan, la placette située devant le Grand Carré où se trouve la librairie de la Carline, tenue à l’époque par son épouse.

Ouverture de la piscine municipale de Forcalquier et du parc de loisirs

Ouverture de la piscine municipale de Forcalquier et du parc de loisirs

Depuis le 1er juin 2016, la piscine municipale a ouvert ses portes et ce jusqu'au dimanche 4 septembre 2016, tout comme la buvette et le parc de loisirs.

 

  • Les horaires

Mois

Lundi

Mardi

Mercredi

Jeudi

Vendredi

Samedi

Dimanche

Juin

Fermée

Réservée aux scolaires

Réservée aux scolaires

Réservée aux scolaires

11h à 18h30

11h à 19h

12h à 18h30

1er juillet au 4 septembre

11h à 19h

 

  • Les tarifs de la piscine municipale

CATEGORIES

TARIFS APPLICABLES

Adultes (à partir de 17 ans)

3.20 €

Enfants (4 à 16 ans)

2.10 €

Cartes Adultes (10 entrées)

26.00 €

Cartes Enfants  de 4 à 16 ans (10 entrées)

16.00 €

Caution en contrepartie du prêt d’une bouée

5.00 €

Remboursement bracelet égaré

2.00 €

 

 

Comme l’an dernier, le ticket d’entrée permet de quitter les lieux et de revenir 1 fois dans la même journée.


Le cinéma Le Bourguet poursuit sa route avec un nouveau délégataire

Le cinéma Le Bourguet poursuit sa route avec un nouveau délégataire

Depuis des années, le cinéma Le Bourguet fait partie de la vie et du paysage culturel de la commune. Il attire un public nombreux venu de Forcalquier et des communes alentours (environ 30 000 spectateurs par an).

A la suite d'une procédure de marché public de délégation de service public, un nouveau gestionnaire a été désigné à la tête du cinéma. Fabien David reprendra donc la direction de la salle de Forcalquier le 1er juillet 2016, succédant ainsi l'association du cinématographe de Château-Arnoux qui gérait le cinéma depuis 25 ans. Le cinéma de Forcalquier continuera d'ouvrir ses portes et encore pour de longues années.

Le cinéma de Forcalquier : une gestion en délégation de service public

Les murs et le matériel de projection du cinéma appartiennent à la commune de Forcalquier. Depuis 2006, ce sont plus de 550 000 € qui ont été investis par la commune pour moderniser le cinéma (passage au numérique, système d’audio description, …) et le rendre accessible.

La gestion et l’exploitation du cinéma sont confiées à un délégataire de service public, retenu après une mise en concurrence conformément aux codes et textes en vigueur. L’Association de gestion du cinématographe a géré pendant des années ce cinéma avec engagement.

La délégation actuelle avait démarré en janvier 2011 et arrive à son terme au 30 juin 2016. La nouvelle délégation démarrera au 1er juillet 2016 sans interruption du service.

image

La convention de délégation de service public fixe le cadre

Pour choisir son délégataire, la commune a défini un cahier des charges, un cadre repris dans la convention signée. Le souhait de la ville de Forcalquier de poursuivre une politique volontariste de développement du cinéma est confirmé. Elle entend ainsi offrir à la population forcalquierenne une programmation cinématographique répondant au mieux à ses attentes et rendant accessible au plus grand nombre, notamment aux jeunes, un cinéma de qualité.

Le délégataire s’engage à :

> Disposer d’un volume de programmation satisfaisant et compétitif ;

> Promouvoir une programmation « Art et essai » et « Label recherche », représentant pour ces deux catégories ajoutées au moins 50 % de la diffusion hebdomadaire (comme c’est le cas aujourd’hui), ces œuvres devant être présentées en VO au maximum ;

> Enrichir l’offre cinématographique pour toucher de nouveaux publics avec une programmation adaptée (films populaires de qualité, jeune public…).

Il devra être en capacité de développer un travail de prospection et d’accompagnement des nouveaux publics à travers :

> Un très large choix de films (programmation « Art et essai » ouverte),

> Des actions de formation à la culture cinématographique, par exemple organisation de cycles et rétrospectives,

> Une programmation avec des films en audio description et/ou avec amplification sonore afin de permettre l’accès aux films au public en situation de handicap,

> Une politique d’accueil, d’animation et de communication : diffusion de programmes, organisation de débats et rencontres, avant-premières, soirées-débats…,

> Une politique tarifaire adaptée et une politique de fidélisation des publics.

La procédure de délégation de service public

Cette procédure comporte plusieurs étapes légales. A l’étape des actes de candidatures, 4 candidats se sont présentés. Toutes les candidatures ont été jugées recevables. Un cahier des charges leur a été envoyé avec une date limite de remise des offres.

Trois candidats ont remis une offre dans le délai imparti : MDI CINÉ, AGC Association de gestion du cinématographe et Fabien DAVID. Il est à noter qu’une a été présentée hors délai légal. Elle est éliminée et renvoyée au candidat sans avoir été ouverte.

La négociation a été engagée avec l’AGC et Fabien DAVID qui étaient les deux meilleures candidatures. Aux termes des discussions, l’offre de Fabien DAVID s’est avérée être la meilleure, au regard du cahier des charges, tant au niveau de l’offre culturelle que de l’offre financière, basée notamment sur un maintien des tarifs actuellement en vigueur.

A l’unanimité, le 30 mars 2016, le conseil municipal a validé le choix de ce délégataire.

image

Fabien David, le nouveau délégataire

"Cinéphile depuis l’âge de 13 ans, spectateur assidu et enthousiaste dés lors de films sur grand et sur petit écran, lecteur gourmand de revues et de livres de cinéma, c’est à l’âge de 30 ans que je deviens projectionniste au cinéma Alhambra de Calais.

"Auparavant, j’ai durant plusieurs années travaillé dans l’hôtellerie et la restauration, en tant qu’employé et gérant saisonnier en Ardèche, et dans différents lieux culturels dans le Nord Pas-de-Calais (notamment pour la Scène Nationale de Calais : le Channel) ; j’ai également accompli quelques grands voyages entre l’Europe, l’Afrique et surtout l’Asie.

"Projectionniste donc, animateur également et responsable particulièrement des relations avec les établissements scolaires, je le fus ensuite au cinéma Le Pestel de Die, dans la Drôme. J’y ai travaillé avec bonheur durant plusieurs années : un lieu et une expérience qui me semblent entretenir un rapport étroit et de grandes affinités avec le Bourguet et les perspectives que j’entrevois pour ce cinéma. J’ai travaillé, au cours des dernières années, en tant que programmateur dans le milieu associatif et, plus récemment, pour le cinéma d’art et d’essai Le Regain, au Teil en Ardèche.

"Je connais Forcalquier depuis cinq ans et y reviens fréquemment : j’apprécie la ville, son dynamisme et la sensibilité qui s’y fait jour."

 

Le projet de Fabien David, nouveau délégataire, c'est en cliquant ici.

Emploi du feu sur la commune de Forcalquier

1 - L'emploi du feu durant la "Période libre" : du 16 octobre au 14 mars

L'incinération est libre sous la responsabilité du propriétaire et/ou son ayant-droit.

L'emploi du feu durant la période dite libre est interdit par vent fort (supérieur à 40 km/h).

 

2 - L'emploi du feu entre le 15 mars et le 15 octobre

 

Incinération

PERIODE DANGEREUSE

du 15 mars au 14 juin

et

du 15 septembre au 15 octobre

PERIODE TRES DANGEREUSE

 

du 15 juin au 14 septembre

 

Végétaux coupés

Déclaration

(en mairie)

3 exemplaires en mairie

 Prescriptions générales :

 - vent inférieur à 20 km/h,

 - avant 12 h,

 - surveillés en permanence,

 - cendres et résidus totalement éteints,

 - tas fractionnés.

Interdiction sauf dérogation préfectorale

 

Prescriptions générales à respecter si dérogation accordée :

personnel de surveillance et moyens d'extinction suffisants pour la sécurité, dispositif de sécurité à soumettre au chef du centre de secours compétent, vent inférieur à 20 km/h, cendres et résidus totalement noyés à la fin de l'opération, terminer à 11 h (ou démarrage avant 11 h), abords débroussaillés

 

 

Végétaux sur pieds

Interdiction sauf dérogation préfectorale

Prescriptions générales si dérogation accordée :

 - cloisonnement inférieur à 10 ha,

 - vent inférieur à 20 km/h,

 - surveillée en permanence,

 - dispositif de sécurité en accord avec les sapeurs-pompiers.

 + Prescriptions particulières au cas par cas (demande de dérogations à adresser  en mairie)

Interdiction sauf dérogation préfectorale

Enfouissement d'un point de collecte des déchets

Enfouissement d'un point de collecte des déchets
Forcalquier s'implique dans le projet de préservation des plantes messicoles

Forcalquier s'implique dans le projet de préservation des plantes messicoles

Forcalquier favorise la biodiversité en faisant des économies

Depuis 2 ans, la commune de Forcalquier s'est fixé comme objectif d'économiser l’eau et d'introduire de la biodiversité au sein de ses espaces verts. Comment y parvenir ? Moins de tontes, moins de temps passé, moins d’eau, moins d’essence pour plus de biodiversité et plus d’arbres. Et cela fonctionne !

L'expérience menée en 2015 a produit les économies suivantes :

    - Eau : 1276 m3 économisés.

    - Tontes : 5 cette saison contre 15 l'an passé, sachant que deux fois moins de surface ont été tondues, on peut dire qu'il y a eu six fois moins de tonte qu'avec arrosage.

Ce qui a pour conséquences :

    - 255 litres d'essence économisés

    - 10 jours de temps de travail en moins

Les messicoles sur le devant de la scène

Pour mener à bien ce projet, cette année 2016, la commune a fait le choix de semer des messicoles au niveau de deux de ses ronds-points. Le rond-point à proximité du casino recevra uniquement des messicoles, celui à proximité de l’Intermarché, un mélange de messicoles et de céréales (blé tendre) sera semé.

Bien sûr le rendu sera bien moins coloré que celui qu’il est possible d’obtenir avec des plantes exotiques ou horticoles. Mais le semis de messicoles présentes dans les environs de Forcalquier contribue à la préservation de la biodiversité locale.

 

Mais au fait qu’est-ce que les messicoles ?

Les messicoles, aussi connues sous le nom de compagnes des moissons, sont une catégorie d’adventice « préférentiellement inféodées aux cultures » et « essentiellement annuelles ». Bien que méconnues sous le nom de messicoles, cette catégorie de plantes comprend le coquelicot, le bleuet, ou encore l’adonis. Ces plantes sont majoritairement des plantes annuelles et adaptées aux sols pauvres. D’autres parts certaines messicoles, en plus d’être résistantes aux perturbations, ce qui en fait de bonnes compagnes des plantes céréalières, sont résistantes aux stress environnementaux et notamment à la sécheresse.

Convention de coordination entre la police municipale et la gendarmerie

Signature d'une convention communale de coordination entre la police municipale de Forcalquier et des forces de sécurité de l'État

A 18h, en salle du Conseil de la mairie de Forcalquier, Christophe Castaner signera avec Patricia Willaert une convention de coordination entre la police municipale et le groupement de gendarmerie de Forcalquier en présence notamment du Lieutenant-Colonel Stéphane Cuignet et de Jacques Lartigue, adjoint au maire délégué à la sécurité.

A partir d'un diagnostic local de sécurité entre la gendarmerie et la mairie, l'accent sera mis sur une coordination opérationnelle plus renforcée entre les gendarmes et les policiers municipaux avec notamment des patrouilles mixtes ou des réunions périodiques afin de faire un point régulier sur la sécurité dans la ville.

Accueil de réfugiés et demandeurs d'asile

Afin d'accompagner l'accueil de réfugiés et demandeurs d'asile, la mairie recense les initiatives locales (particuliers et associations) : logement, mise à disposition de biens, autres propositions, ...

Pour soumettre vos propositions, un formulaire est à remplir et à déposer à l'accueil de la mairie de Forcalquier.

Vous pouvez également télécharger ce document en cliquant sur le lien ci-dessous :


Document PDFFormulaire_recensement_propositions_r_fugi_s_Forcalquier.pdf

Travaux du plan global de déplacements 2015

Voie verte des Grands Jardins à Forcalquier

Fruit d'une réflexion transversale, le Plan global de déplacements (PGD) a été initié il y a plusieurs années afin de sécuriser et de rendre accessibles les espaces publics de la commune.
Ses objectifs sont de : mettre en place une circulation apaisée et sécurisée, instaurer des zones à 30 km/h, traiter les abords des écoles et favoriser l'accessibilité aux personnes à mobilité réduite.

Le projet dernier né de cette année 2015 n'est autre que la voie verte des Grands jardins. La commune avait pour objectif de sécuriser les piétons et cyclistes depuis le centre-ville vers l'école de musique en créant une voie dédiée aux modes de déplacements doux. Coût des travaux : 62 000 €HT.

  • Les autres travaux du PGD en 2015

Réaménagement du carrefour av. St Marc / av. des Lavandes / av. Marcel André

- Objectif : Sécuriser ce carrefour à proximité immédiate de l'école primaire.

- Moyens : Changement du régime prioritaire / Création d'une vraie zone de stationnement av. St Marc côté trottoir / Empêchement du stationnement sauvage sur le trottoir av. des Lavandes, av. St Marc et devant les garages / Élargissement du trottoir autour de la borne béton / pose de coussins berlinois.

Réaménagement du carrefour av. des Lavandes / chem. des Cabanons Pointus

- Objectif : Sécuriser ce carrefour emprunté par les collégiens (les escaliers débouchant directement sur la voie).

- Moyens : Création d'une écluse (rétrécissement de la largeur de voie pour qu'un seul véhicule passe à la fois) et création d'un véritable trottoir au débouché des escaliers.

Mise aux normes d'accessibilité de la rue Louis Andrieux

- Objectifs : Faciliter le stationnement des personnes à mobilité réduite, en particulier pour l'employée du Relais Services Publics et le dépôt d'un enfant handicapé à l'école Jeanne d'Arc.

- Moyens : Création d'une place PMR aux normes par élargissement du trottoir et atténuation du devers / Création d'un passage surélevé au niveau du passage piétons côté « jardin public ».

Pose d'épingles à vélos

- Objectifs : Faciliter le stationnement des vélos

- Moyens : Pose d'épingles à vélos à divers endroits de la ville : place de Verdun (3), place Martial Sicard (2), devant l'Office de Tourisme (3), parking de l'école de musique (3)

  • Budget / Financement

Un total de 113 600 € HT a été engagé pour le PGD au 1er semestre 2015.

A ce jour, sur ce dossier, la commune dispose d'une aide de 45% du conseil régional sur un montant total des travaux de 660 000 € HT.

  • Rappel des travaux PGD antérieurs

2013 :

- Zone 30 dans le centre-ville

- Signalétique directionnelle « Parking »

- Création de places « bleues » place Marcial Sicard

- Création de doubles-sens cyclables (rue des écoles, rue des Giloux, rue Louis Andrieux)

- Mise aux normes de places PMR (Crédit Agricole, pharmacie Luthringer)

- Abaissements de trottoirs sur passages piétons + bandes d'éveil et de vigilance (av. Claude Delorme...)

- Fermeture aux voitures du chemin des Cabanons Pointus

- Plateau surélevé au carrefour av. Marcel André / av. Casimir Caire

- Élargissement du trottoir (+ passage en sens unique) rue des écoles

- Réaménagement du carrefour de la cathédrale (côté Crédit Lyonnais)

- Ralentisseurs av. des Lavandes

2014 :

- Voie Verte rue des Giloux / ECBF

Projets structurants en lien avec le PGD :

- Aménagement du bd de la République / place de Verdun (réalisé)

- Aménagement du parking Latourette + accès piétons place du Bourguet (réalisé)

- Aménagement du parking de l'école de musique (réalisé)

- Création du parking Farigoule (réalisé)

L'action sur l'alimentation de la ville de Forcalquier dans les écoles

L'action sur l'alimentation de la ville de Forcalquier dans les écoles

Le thème de l’alimentation a guidé l’année scolaire 2014/2015 dans les écoles de Forcalquier.

Initiée par la commune, cette dynamique a été relayée par les instituteurs, les intervenants mais aussi par quelques commerçants et restaurateurs venus proposer des animations.

Ainsi, et depuis le début de l’année, les enfants ont participé à divers ateliers leur permettant d’aborder l’alimentation sous tous ses aspects : la santé, le choix des produits, le plaisir, et surtout le goût du partage  (ateliers chocolat proposés par Artisans du monde, fabrication de biscuits avec C’est si bon, l’Entre deux ou encore Cosmopolite).

image

Pour poursuivre cette dynamique, la commune de Forcalquier offre aux élèves des moyennes et grandes sections de maternelle, CP, CE1 et CLIS (cycle 1) des écoles Fontauris, Espariat et Jeanne d’Arc, un spectacle de lecture « Fantaisies potagères » proposé par le théâtre des Babioles aux caves à Lulu.

 

En partenariat avec la commune, le CPIE a proposé aux parents un atelier « petit déjeuner », une pause-café conviviale pour parler de la qualité du pain, du chocolat, des céréales, etc...

 

Enfin, et pour clôturer cette année tous ensemble, la commune lance l’initiative d’un grand pique-nique populaire dans les jardins du couvent des Cordeliers le samedi 3 juillet.

 

Signature d'une convention CCAS-Mutualité française "Ateliers équilibre"

Signature d'une convention CCAS-Mutualité française "Ateliers équilibre"

Une convention de partenariat

Cette année, à nouveau, le Centre communal d'action sociale (CCAS) de Forcalquier, en partenariat avec la Mutualité Française et l'ARS, propose aux seniors de la commune de participer à 12 séances de « L'atelier équilibre ».

L'objectif de cet atelier est avant tout axé sur la santé et la prévention des chutes. Cependant sa fonction en fait également un important vecteur de lien social.

La convention de partenariat a été signée le jeudi 5 mars 2015 en présence de Christophe Castaner, député-maire de Forcalquier et de Jacquie Comte président départemental de la Mutualité Française.

Comment participer ?

Pour y participer il faut :
- avoir plus de 55 ans
- retirer un dossier en mairie et le ramener rempli dans les meilleurs délais à l'exception du certificat médical et de la fiche d'identification qui seront à remettre à l'animatrice à la première séance.

 L'activité se déroule à raison d'une heure par semaine dans la salle de danse de la cour des artisans.

Afin de profiter de tous les bénéfices de cet atelier, il est conseillé de participer, si possible, à toutes les séances.

Sensibilisation aux économies d'énergie au centre de loisirs la Louette à Forcalquier

Depuis novembre 2014, la Mairie de Forcalquier a choisi une alimentation électrique 100% « verte » pour le centre de loisirs La Louette avec le fournisseur ENERCOOP Paca.

Cette coopérative régionale en plein essor a  particularité de fournir une électricité 100 % renouvelable issue de l'hydroélectricité, de l'éolien, du photovoltaïque ou du biogaz.

Pour accompagner ce choix, la commune estime important de sensibiliser les jeunes usagers aux économies d'énergies, au centre de loisirs comme dans leur vie quotidienne.

image

Cette mission a été confiée à l’Agence Locale pour la Transition Energétique (ALTE) dans le cadre de son partenariat avec la commune de Forcalquier.

Corinne Mangeot a ainsi animé deux séances pour les 8-12 ans, lundi 2 et mardi 3 mars 2015.

Une occasion pour chacun de prendre conscience de ses habitudes de consommation et de réaliser des expériences avec différents types d’ampoules, des wattmètres, des multiprises à interrupteur pour couper les veilles, etc...

Cf photo ci-contre : expérience d’un montage de circuit électrique avec des panneaux solaires photovoltaïques

Installation de la cellule de citoyenneté et de tranquillité publique

La préservation de la tranquillité publique et la prévention des atteintes au cadre de vie font partie  des préoccupations de la ville de Forcalquier.

C'est dans cet objectif que le conseil municipal a choisi de mettre en place une cellule de citoyenneté et de tranquillité publique (CCTP), avec l'ambition de développer une approche préventive et pédagogique.

Ce vendredi 13 février 2015, elle est officiellement installée avec la signature d'une convention cadre entre la mairie et le Procureur de la République.

image

- Une composition qui favorise la coopération des acteurs locaux.

Cette instance collégiale réunit la mairie, la police municipale, le centre communal d'action sociale (CCAS), le collège, l'école primaire, la gendarmerie, le Procureur de la République, l'office municipal de la jeunesse et des sports, le centre médico-social et le sous-préfet.

Cette composition hétéroclite permet une concertation et une coopération renforcées entre les différents acteurs du territoire.

image

- Une vocation préventive

Les objectifs de la CCTP  sont doubles :
- Partager la connaissance du climat social de la commune ;
- Chercher des solutions aux actes d'incivilités et aux petites infractions du quotidien.

Pour atteindre ses buts, cette instance dispose d'outils concrets. Ainsi, trois mesures peuvent être prises, en lien avec le référent justice :

1.    le rappel à l'ordre,
2.    la transaction,
3.    la mesure de conseil et de soutien à la fonction éducative et parentale.

Opération sécurité aux abords de l'école

Les mauvaises habitudes peuvent parfois être à l'origine d'incidents.

Cela pourrait être le cas aux abords de l'école Léon-Espariat, particulièrement en proie aux comportements à risque : stationnement anarchique sur les trottoirs, omniprésence de véhicules sur la route... Soucieuse de préserver la sécurité des enfants, la commune de Forcalquier propose depuis le 3 novembre  plusieurs solutions à destination des parents.

Un document de sensibilisation a ainsi vu le jour afin d'apporter un éclairage sur les modes déplacement utilisés pour le trajet domicile-école.

Vous pouvez le découvrir ci-dessous :

Limiter le nombre de véhicules

Afin de limiter le nombre de véhicules, la commune invite les parents et enfants à se rendre à pied ou à vélo à l'école. Aux abords des écoles Espariat et Jeanne d'Arc, des agents de la police municipale sont présents aux passages piétons pour garantir la sécurité de ces modes de déplacement.

Plusieurs parkings, place Martial Sicard, devant le laboratoire, parking de la Farigoule (derrière l'école maternelle) et parking de la maison verte, offrent des places à proximité pour éviter le stationnement anarchique sur les trottoirs.

Des solutions alternatives

Outre un appel au changement de comportement, la ville propose des solutions alternatives : le Pédibus et le dépose-minute.

L'association Pedibus, créée il y a plusieurs années, renaît après une période de sommeil. Le principe ? Il s'agit d'un dispositif de ramassage scolaire pédestre. Des parents accompagnent  à pied des enfants d'un quartier en particulier vers l'école. À Forcalquier, il existe plusieurs lignes menant à l'école, les départs sont les suivants :

- Lotissement de la petite vitesse,
- Place Saint-Michel,
- Les Charmels,
- Les Chambarels
- et quartier Saint-Marc.

L'association Pedibus souhaiterait créer une nouvelle ligne, au départ de la place de Verdun. Les contacts : lisa.isirdi@me.com ou estelle.bessin@free.fr

Enfin, pour celles et ceux qui ne peuvent se libérer de leur véhicule, pour l'école Espariat, la commune a mis en place un dispositif de « dépose-minute » rue des écoles. Le principe est simple : l'enfant sort du côté droit de la voiture et pénètre dans l'enceinte de l'établissement via le portail surveillé par un enseignant. Cette solution est proposée tous les jours de 8h20 à 8h30 et de 13h20 à 13h30. Attention, il n'est donc pas possible de stationner sur cette voie.

Afin de sensibiliser au mieux les parents sur cette opération « Sécurité aux abords de l'école », le mercredi 12 novembre, les ambassadrices de la mobilité durable, missionnées par le Pays de Haute-Provence, ont mené une campagne d'information à l'école Léon-Espariat. L'association Pedibus était également présente pour informer le public.

Inauguration d'une borne de recharge pour véhicules électriques

Le vendredi 10 octobre 2014, a été inaugurée une borne double de recharge pour véhicules électriques (voiture et vélo) en présence de Madame le Préfet, Patricia Willaert et d'autres personnalités sur la place Martial-Sicard à Forcalquier.

Une commune qui agit en faveur des énergies

Depuis plusieurs années, la commune de Forcalquier s'engage en faveur du développement durable et des économies d'énergies. Cela se traduit par différentes actions telles que la création d'un réseau de chaleur bois-gaz au complexe sportif et la couverture photovoltaïque en toitures, la définition d'un plan global de déplacement, ou encore l'acquisition de deux véhicules utilitaires électriques pour les services techniques.

La commune de Forcalquier souhaite poursuivre son engagement en accompagnant localement la transition énergétique et notamment les enjeux liés à la mobilité, concrétisé notamment par l'installation de cette borne en accès libre et gratuit.

Objectifs de ce projet

- Garantir aux utilisateurs locaux et de passage un approvisionnement ;

- Soutenir le développement de la filière des véhicules électriques en multipliant le nombre de points de recharge ;

- Promouvoir les véhicules électriques auprès du grand public et des professionnels du territoire ;
 

Caractéristiques techniques de la borne

Il s'agit d'une borne double de recharge électrique de fabrication française comprenant 4 prises au total (2 x 3 kW et 2 x 22 kW) et permettant d'alimenter deux véhicules simultanément.

Les utilisateurs pourront alors choisir entre une charge « normale » pour un approvisionnement d'appoint et une charge « accéléré ou semi-rapide » permettant de faire le plein en 2 ou 3 heures.

Cette borne permettra d'alimenter les véhicules électriques mais également les vélos et les scooters grâce à la présence d'une prise domestique.

Consciente du caractère expérimental de cette installation sur son territoire, la commune a choisi un fonctionnement évolutif afin de s'adapter à la demande et au contexte.

Le coût de cette installation, assumée entièrement par la commune, est de 14 700 € TTC

La borne de recharge fonctionne à l'électricité « verte et solidaire ».

Pour aller plus loin, la commune a choisi de souscrire l'abonnement électrique de la borne de recharge auprès d'ENERCOOP PACA.

Depuis l'ouverture du marché de l'énergie, ENERCOOP est l'un des fournisseurs d'électricité au niveau national qui a la particularité de fournir une électricité 100 % renouvelable (hydroélectricité, éolien, photovoltaïque, biogaz).

Une coopérative régionale, ENRECOOP PACA, fonctionne depuis mars 2013 sous forme de SCIC. Structure à but non lucratif, elle réinvestit ses bénéfices au profit des énergies renouvelables.

Depuis 2013, Forcalquier est devenue sociétaire de la SCIC ENERCOOP PACA et membre du conseil d'administration.