Cinéma

Présentation du projet Fabien David

Présentation du projet Fabien David

Délégation de service public du cinéma Le Bourguet

Entrée en fonction le 1er juillet 2016.

Le projet qui est le mien pour le cinéma Le Bourguet s’inscrit pour partie dans la continuité de ce que l’Association de Gestion du Cinématographe de Château-Arnoux a réalisé au cours des dernières années. Ainsi, j’assurerai la pérennité de la programmation « art & essai », tout en veillant à la grande variété des films projetés.

Je proposerai progressivement quelques perspectives de programmation et d’animation nouvelles. Sensible notamment à la question de l’implantation d’un tel lieu culturel sur le territoire, au rôle et aux responsabilités qui sont les siennes conformément à la mission de service public d’un cinéma municipal, j‘envisage de développer considérablement les relations du Bourguet avec les habitants, les spectateurs et les associations et institutions locales et régionales. De même, je compte entretenir les relations de travail les plus amicales, franches et de transparence avec les élus de la ville et le personnel de la mairie.

CONTINUITé DU SERVICE PUBLIC

Il importe, eu égard au principe d'égalité des usagers devant le service public, que les tarifs d’entrée soient accessibles pour tous et ils le resteront.

En conséquence, je n’envisage aucune augmentation des tarifs actuels au cours de la première année ni, a priori, durant les années suivantes.

Le Bourguet conservera le rythme d’ouverture et d’activité qui est actuellement le sien. L’établissement sera ouvert chaque jour de la semaine et chaque semaine de l’année.

La programmation hebdomadaire sera conçue en fonction de l’actualité cinématographique et des rythmes scolaires. Les mercredis, les week-ends, les jours fériés et les vacances scolaires feront l’objet d’une programmation spécifique et d’un nombre accru de séances.

Les horaires de celles-ci connaîtront au cours des prochains mois quelques ajustements.

LA PROGRAMMATION

S’agissant d’un cinéma comme Le Bourguet, ce mot de « programmation » couvre un champ particulièrement large, comprenant le choix des films, les horaires de séances, les animations et les accompagnements, les multiples partenariats, etc. Tout est programmation, c’est-à-dire pensé et réalisé à destination du public, dans le souci du meilleur équilibre.

L’ensemble des spectateurs qui composent le public du Bourguet est remarquablement varié. A son image, la programmation du cinéma se doit de l’être tout autant. Nous nous devons de contenter pareillement tous les publics.

Les films « art et essai » sont l’essentiel de la programmation du Bourguet et le resteront. Cela dit, les grands films populaires auront pleinement leur place à Forcalquier. La programmation de films dits « grand public » n’est pas seulement une nécessité économique, c’est d'abord une mission de service public et, de fait, un plaisir : constater qu’un public toujours plus nombreux et plus varié fréquente le Bourguet.

Ils sont essentiels à la programmation. Comédies françaises à succès ou « blockbusters » américains en 3D, ils ont à Forcalquier un public fidèle qui souhaite voir dans leur cinéma municipal, dès que possible, le film dont on parle dans les médias, avec les acteurs et actrices qu’ils apprécient.

La curiosité exigeante que les spectateurs du Bourguet manifestent à l’endroit de leur cinéma oblige son ou ses responsables à une certaine exigence de programmation. De même, il incombe au délégataire de chercher sans cesse, via de nouvelles formes d’animations et d’accompagnement, à sensibiliser de nouveaux spectateurs, à commencer par les plus jeunes d’entre eux.

LES ANIMATIONS

Il appartient au Bourguet, conformément à la mission de service public que le délégataire se voit confiée, non seulement de répondre à la demande des publics spécifiques mais encore d’anticiper ces demandes et de formuler des propositions à leur attention. Il se doit par conséquent de mettre en œuvre une programmation et des animations appropriées aux besoins des spectateurs et aux moyens dont il dispose.

La plupart des animations existant actuellement au Bourguet seront maintenues et développées. Les dispositifs scolaires seront assurés. De même : les séances « Ciné-ma différence » ; les projections estivales en plein air ; les retransmissions de ballets et d’opéras ; le festival Télérama.

Peu à peu, nous inviterons réalisateurs/trices, acteurs/actrices, et tous les différents corps de métiers du cinéma, à venir nous parler de leurs pratiques. Des cycles de films et d’interventions de spécialistes de l’Histoire du cinéma seront programmés au Bourguet.

Une attention toute particulière sera portée au jeune public : plusieurs initiatives les concerneront directement. A cette fin, nous collaborerons avec les personnels des collèges de Forcalquier et de Banon, ainsi qu’avec les écoles maternelles et primaires du territoire.

L’éQUIPE DU BOURGUET

Le personnel du cinéma sera constitué de Raphaël Thiry, qui en est le projectionniste depuis 18 ans, et de moi-même. Nous assurerons à nous deux les projections et l’accueil du cinéma. Nous veillerons à ce que les films projetés bénéficient des meilleures conditions techniques et du meilleur accompagnement auprès des spectateurs.

LES PARTENARIATS

Conscient du contexte culturel extrêmement favorable de Forcalquier, je souhaite amplifier cette dynamique autour du Bourguet, afin que celui-ci soit plus que jamais le lieu et le moteur de nombreuses initiatives au cours de l’année, de collaborations et de partenariats divers avec les institutions et associations locales, mais aussi avec un large réseau de professionnels du cinéma et d’acteurs culturels au niveau régional et national : festivals, cinémathèques, éditeurs, salles de cinéma, revues (papier et internet), etc.

Je suis particulièrement attaché à cette notion de partenariat. J’y vois l’occasion toujours renouvelée d’exploiter les ressources du territoire, la possibilité d’agréger des compétences multiples et variées, de toucher différents réseaux de spectateurs par de nouvelles approches du cinéma, et de placer ainsi le Bourguet au cœur d’une pluridisciplinarité profitable à tous.

Je suis profondément persuadé qu’au cours d’une année cinématographique il y a des films pour tout le monde, pour tous les goûts, en lien avec les intérêts et les activités de tous, et qu’il appartient au Bourguet soit d’en faire la proposition soit d’être à l’écoute des multiples suggestions.

LA COMMUNICATION

Un nouveau programme imprimé, en couleurs, verra le jour, auquel nous assurerons une diffusion plus large. Sa périodicité sera de quatre semaines, rythme appréciable je crois pour les spectateurs qui disposeront ainsi de plus de temps pour en prendre connaissance et prévoir ainsi les séances qui feront l’objet d’une sortie.

De même, un nouveau site internet sera crée, une page facebook et une newsletter hebdomadaire afin de compléter les informations du programme papier.

La programmation continuera d’être communiquée hebdomadairement au site Allociné.